Formulaire 2.2

Comment, quand et combien de fois utiliser les Listes de repérage pour l’auto-évaluation?

Evaluer ses propres connaissances linguistiques et se fixer des objectifs

Avec l’aide des Listes de repérage vous pouvez vous-même évaluer vos connaissances linguistiques. Vous pouvez aussi faire contrôler et certifier vos évaluations par des tiers, p.ex. par un(e) enseignant(e). Les Listes de repérage vous permettent aussi de découvrir les objectifs qui sont prioritaires pour vous et à établir ce que vous désirez apprendre.

Trois colonnes sont à disposition pour votre évaluation: Moi, Enseignant/e – Autre, Mon objectif

  • Dans la colonne 1 vous retenez votre auto-évaluation.
  • Vous utilisez la colonne 2 pour faire évaluer vos compétences par des tiers, p. ex. par un(e) enseignant(e). Vous en discuterez ensemble, au cas où vos évaluations divergent de beaucoup.
  • La colonne 3 est destinée à la planification des vos objectifs.

Lorsque vous désirez dresser un bilan ou vérifier votre niveau pour l’inscription dans le Passeport de langues, il est préférable d’utiliser les Listes de repérage au début ou à la fin d’une étape d’apprentissage importante, p.ex. à la fin de l’année scolaire, d’un semestre ou au début d’un cours de langue. Vous pouvez, bien entendu, aussi faire appel à vos Listes de repérage durant l’année scolaire ou durant un cours de langue pour contrôler vos progrès. Dans ce cas, vous pouvez vous concentrer sur l’une ou l’autre activité langagière uniquement, p. ex. lire ou écrire.

Evaluer ses compétences langagières: Que sais-je faire dans une langue?

Lisez attentivement les instructions, et posez-vous la question si vous êtes vraiment en mesure de faire ce que vous avez décrit. Si vous avez quelque doute, vous pouvez – éventuellement avec l’aide d’un(e) enseignant(e) – résoudre la question sur la base de brèves tâches et tests. Vous pouvez différencier votre savoir-faire pour chaque point précis : en suis-je capable dans des conditions normales, p. ex., lorsque je peux utiliser des moyens auxiliaires, lorsque l’on ne parle pas trop rapidement? ou alors est-ce facile pour moi, même sous pression?

Si vos connaissances se situent, dans l’une ou l’autre activité langagière (p. ex. écouter et écrire), à un niveau inférieur ou supérieur par rapport à la liste de repérage sur laquelle vous êtes en train de travailler, vous pouvez vous référer à la liste de repérage du niveau immédiatement supérieur ou inférieur.

Il y a de la place sur les Listes de repérage pour d’autres indications. Inscrivez-y ce que vous savez faire d’autre que ce qui est déjà indiqué.

Se fixer des objectifs: Que voudrais-je savoir faire? Qu’est-ce qui est important pour moi?

Si vous constatez, en passant en revue vos listes, qu’il y a des choses que vous ne savez pas encore faire ou que vous ne faites pas «bien», réfléchissez :

  • si vous souhaitez apprendre ce qui est décrit;
  • si c’est un objectif important à vos yeux;
  • jusqu’à quand vous souhaitez atteindre cet objectif.

Notez vos objectifs dans la colonne 3 de la liste de repérage.

Réfléchissez – peut-être avec l’aide d’un(e) enseignant(e) – quels moyens vous pouvez utiliser pour atteindre vos objectifs.
Vous trouverez des suggestions sous la rubrique «Se fixer des objectifs de la Biographie langagière» (formulaire 2.5.).

Vous pouvez insérer les listes dans la partie 2 de votre classeur (Biographie langagière) ou dans votre Espace personnel «mon PEL».